Ce qui nous arrive.
Anthropocène ta (Terre) mère !

Conférence-performance inaugurale de Christophe Bonneuil

L’historien des sciences, chercheur au CNRS et commissaire scientifique de Tous Terriens réinvente la leçon inaugurale. En collaboration avec John Jordan, artiste et activiste, il interroge les définitions et récits de l’Anthropocène en décalant la forme convenue de la conférence.

« Les scientifiques le montrent, la Terre change de régime d’existence géologique et sort des « clous » de l’Holocène. Après nous le déluge ? Que se passe-t-il quand le temps de la Terre et le temps des humains se téléscopent ? Faut-il appeler « Anthropocène » le nouvel âge dans lequel nous sommes entrés ? Pourquoi pas plutôt « Occidentalocène », « Capitalocène », «Industrialocène » ou encore « Energiesfossilocène » ? D’ailleurs, faut-il le dater et le nommer aujourd’hui ou bien plutôt attendre sagement quelques millions d’années pour trancher ? Quoi après l’Anthropocène ? L’Anthropocène signifie-t-il la fin du monde ou bien seulement la fin d’un monde ? Et si la catastrophe avait déjà commencé depuis longtemps ? Et si la catastrophe était précisément ce que chacun attendait au fond de soi, pour sortir de l’ennui et avoir enfin l’occasion d’être courageux ? Qui sont les victimes de l’Anthropocène ? Pourquoi et comment pourraient-elles demander justice ? La géologie fait-elle de la politique et la nature fait-elle l’histoire ? Si la Terre de l’Anthropocène, façonnée de part en part par la main humaine, est plus encore une serre qu’un jardin, parler de la nature a-t-il encore un sens ? Le chercheur Christophe Bonneuil et l’artactiviste John Jordan nous offrent une petite conférence sur les grands changements de la Terre et leurs enjeux pour nos existences. »

John Jordan
John Jordan est cofondateur des mouvements Reclaim the Streets et l’Armée des clowns. Libération le décrit comme un « magicien de la rébellion ». Il co-anime aujourd’hui Le Laboratoire de l’imagination Insurrectionnelle, réunissant artistes et activistes, qui s’est produit du Berliner Festspiele aux squats européens en passant par le Kaai Theatre de Bruxelles. Il a participé à la COP 21 en organisant un jeu de désobéissance créative de masse dans les rues de Paris. Caméraman du film de Naomi Klein, The Take, il a notamment codirigé le livre We Are Everywhere. The Irresistible Rise of Global Anti-Capitalism (Verso, 2004) et, avec Isabelle Fremeaux, le livre-film, Les Sentiers de l’Utopie, La Découverte 2011.

Christophe Bonneuil
Christophe Bonneuil est historien, chargé de recherche au CNRS – Centre Koyré de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques depuis 1998, et enseigne à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Titulaire d’une maîtrise de biologie cellulaire et moléculaire (ENS) et d’un Doctorat en histoire, ses recherches portent sur les rapports des sociétés et du vivant du XIXe siècle à aujourd’hui. Christophe Bonneuil dirige la collection interdisciplinaire Anthropocène sur les enjeux socio-écologiques globaux, aux éditions du Seuil.

Retour à la programmation du vendredi 10 juin

conférence

VE 18:30
LA GRANDE SALLE
1h20

Savoirs Christophe Bonneuil
Conception vidéo et mise en scène John Jordan